Les news

Collaboration plus intense avec le Suriname suite à une visite d’étude




Une délégation du Conseil de la Commission communautaire flamande, menée par la présidente Carla Dejonghe, a rendu visite fin avril 2017 au Suriname, invitée par lassemblée nationale du pays. Le pays sud-américain veut ainsi intensifier la collaboration avec Bruxelles et la Belgique. La visite a aussi permis de collecter pas mal de matériel détude intéressant.

Le néerlandais est la langue officielle du Suriname. Une vingtaine d’autres langues sont aussi parlées dans l’ancienne colonie néerlandaise. Beaucoup d’élèves doivent dès lors, comme à Bruxelles, apprendre le néerlandais alors que ce n’est pas leur langue maternelle. Le Suriname connait également le problème de l’école buissonnière et une participation limitée des parents. La délégation a effectué une visite de travail à un des centres Nucleus, des centres locaux d’enseignement mis en place avec le soutien de l’aide au développement belge et flamande. Ils doivent permettre que les enseignants du pays soient mieux soutenus. Ce n’est pas un luxe dans un pays peu densément peuplé (542.000 habitants pour une superficie 5,5 fois celle de la Belgique).

Les conseillers ont visité des réseaux locaux de bien-être, le centre d’information citoyenne et les chaînes de radios et télévision, des écoles et la fondation Ontspanningsoord voor Gehandicapte Kinderen. Des rencontres avec des députés et des Belges résidant au Suriname étaient aussi au programme (bien rempli). Tout cela fournit pas mal d’inspiration, selon Carla : « Le Suriname est évidemment un pays en développement, mais les Surinamiens ont bien analysé leurs défis. Ils se situent surtout dans l’enseignement. C’est pourquoi le pays a, depuis quelques années et avec l’aide de la Flandre et de la Belgique, mis en place des mécanismes efficaces pour relever le niveau de son enseignement. La manière par laquelle il communique au sein du centre d’information citoyenne est quelque chose dont nous pouvons apprendre beaucoup à Bruxelles. »

Carla relève que cette visite a mis en route un échange. Une visite retour sera prévue et des accords de coopération seront signés entre le Suriname et Bruxelles, par lesquels l’expertise sera échangée. Carla : « Il est aussi prévu d’apporter une aide concrète et du soutien. Les bibliothèques de leurs écoles ont par exemple un besoin criant de livres. Ce n’est pas si difficiles d’en rassembler et de les envoyer à Paramaribo. Tout qui veut se séparer de livres peut donc nous contacter ou les déposer au Conseil de la VGC, Rue du Lombard 61-67, 1000 Bruxelles. »

Lisez également l’article, en néerlandais, sur la visite, paru dans le journal surinamien Suriname Herald

Lien image : Wikimapia