Les news

Bruxelles portera plus d’attention à l’emploi des mères isolées




Le gouvernement bruxellois portera plus d’attention aux chances d’emploi des mères isolées. La députée Carla Dejonghe, également présidente de l’asbl all1, l’association belge de défense des intérêts des personnes isolées, a insisté là-dessus au sein du parlement bruxellois. Il ressort en effet d’une étude récente de la Fondation Roi Baudouin et de l’ULB qu’une mère isolée sur dix qui avait un job avant la grossesse perd celui-ci après l’accouchement et ce pour un long moment. Pour Carla Dejonghe, il est pour cela important que l’attention ne se porte pas uniquement aux soins à la mère et à l’enfant mais aussi à plus d’accompagnement socio-économique pour les jeunes mères isolées.

« Le problème est complexe », dit-elle. « Il s’agit ici en effet non seulement de choses auxquelles sont confrontés d’autres chercheurs d’emploi, mais aussi et surtout de femmes avec de jeunes enfants qui disparaissent du circuit de l’emploi pour une plus longue période. Cela mène à toute sorte de problèmes de nature financière, en matière de logement, mais aussi, par exemple, l’arrêt forcé de formation, etc. Observer le problème depuis un seul point de vue ne suffit donc pas. »

Dejonghe se réjouit que le gouvernement bruxellois ait décidé de reprendre la problématique dans son programme pour les prochaines années. Le ministre de l’Emploi a annoncé qu’il présenterait bientôt une série d’actions concrètes pour améliorer la situation des mères isolées.

Nous devons évidemment aussi tenir compte dans ce dossier des hommes isolés, un groupe cible souvent oublié.